Pas vous ? Jamais passé un peu trop de temps sur Facebook (hum hum) ou écumé les vidéos sur Youtube ? Jamais pris dans les filets de la télé?
J’avoue que je fais aussi ma petite part de procrastination, mais se donner les moyens d’atteindre ses objectifs n’est-il pas aussi une façon de prendre soin de soi ? Et là nous abordons le chemin vers la réussite.

Mais qu’est-ce que la réussite au juste ?

J’ai entendu des pistes très intéressantes à ce sujet dans un séminaire web d’EFT (*) et j’ai eu particulièrement envie de vous les partager !

Voici une réflexion guidée sur l’auto-sabotage et quelques clés pour en sortir.
– Qu’est-ce que le succès pour vous ? Quand saurez-vous que vous avez réussi ? Ici je ne vous parle pas uniquement de richesse matérielle mais aussi de la vie familiale, de votre épanouissement professionnel, de vos relations amoureuses, de votre santé et de tout ce que votre cœur désire.
– Vous avez trouvé un objectif qui vous anime mais pour lequel vous n’obtenez pas encore les résultats que vous espérez ? Alors demandez-vous comment vous sabotez cet objectif. Arrivez-vous en retard à vos entretiens d’embauche ? Achetez-vous cette jolie petite robe même si le compte est déjà au rouge ? Mangez-vous ce que vos poignées d’amour adorent ? Travaillez-vous ou buvez-vous trop ?
Pas l’impression de vous saboter ? Vous êtes-vous donné à 100% pour atteindre votre objectif ? Avez-vous été le meilleur que vous pouviez être ? Avez-vous mis toutes les chances de votre côté ?
– Et c’est ici que ça devient vraiment intéressant chers amis ! Question à un million : comment votre auto-sabotage vous aide-t-il ? Aha, nouvel angle intéressant, n’est-ce pas ?
Quel est l’avantage de ne pas atteindre votre objectif ? Les possibilités sont multiples mais l’objectif principal est le même pour tous : rester en sécurité. Ne pas trop secouer le cocotier. La plupart d’entre nous avons peur du changement, peur de la critique, peur du jugement des autres, peur de perturber l’équilibre familial ou de susciter la jalousie des amis ou des collègues… La plus grande peur, reste la peur de réussir, de briller. Alors laissons les complexes et la fausse modestie au placard ! Notre entourage et la société ont tout à gagner à ce que nous exprimions pleinement notre potentiel.

Que faire après ces belles prises de conscience?
– Entrer dans l’action. Quel est le plus petit pas que vous pourriez entreprendre pour atteindre votre objectif ? Quel est le plus petit changement que vous pourriez apporter à votre vie ? C’est par là que vous commencez.
– Utiliser l’EFT (*) pardi! Tapotez les amis, tapotez.
« Même si j’ai peur de la critique, et c’est pour ça que je reporte tout au lendemain, je m’aime et je me respecte profondément. »
« Même si mes collègues cancanent, pas étonnant que je n’ose pas demander ma promotion, je m’accepte totalement. »
« Même si j’ai peur d’être le centre de l’attention, et que je continue à jouer petit, je m’aime infiniment. »
Votre imagination est la seule limite ici. Ce rééquilibrage émotionnel vous ouvrira des portes. Chiche ?
Les affirmations positives. On se sent un peu cruche la première fois mais ces petits mots d’amour à soi-même nous font gagner en sérénité et nous permettent de donner tellement plus. Déjà essayé de vous dire que vous vous aimiez dans le miroir ? Avis aux amateurs de challenges, c’en est un fameux.
« J’ai la capacité d’affronter la critique. J’apprends de mes échecs. Je dispose de toutes les compétences pour réussir ce projet. Je peux me protéger en toutes circonstances. »
Faire preuve de compassion envers soi-même. C’est l’occasion rêvée d’affronter son ombre et de lui donner de l’amour.

Et surtout profitez bien du weekend pour prendre soin de vous et de vos proches (et glander un peu) ! Moi je m’en vais réécouter « Sabotage » des Beastie Boys sur YouTube.

Si vous avez aimé ce post, partagez-le sur Facebook, Twitter, Google + ou par mail. Laissez-moi un commentaire et dites-nous comment vous vous auto-sabotez et ce que vous allez entreprendre pour réussir et briller de tous vos feux.

Affectueusement,
Aline

(*) Si vous ne connaissez pas l’EFT, lisez mon blog “Au secours mes émotions ou la gestion de la douleur par l’EFT”ou prenez rendez-vous pour que je vous y initie.

Pin It on Pinterest

Share This