Peu importe que fêtiez ou non Noël et Nouvel An,

je suis sûre que vous êtes bombardé(e) d’articles et de mails vous mettant en garde contre les excès caloriques et autres dangers culinaires de cette fin d’année.  La dépression hivernale, le taux de suicides et la surconsommation font la une et la fatigue de fin d’année s’installe.

Pourquoi tant de pression?

Et si nous laissions de côté les attentes, les croyances et les peurs?

Et si nous saisissions cette opportunité pour nous faire du bien? Que vous ferait-il plaisir de déguster? En quelle compagnie aimeriez-vous passer ces moments privilégiés? Que rêvez-vous de faire depuis longtemps? Que pouvez-vous partager? Faites une place à votre table, offrez un sourire, donnez ce qui ne vous sert plus. Cela ouvre la porte à la paix et à la gratitude.

Faites la place aux petits bonheurs. 

Prenez le temps de bricoler, de jouer, de chanter, d’être avec ceux que vous aimez ou de vous retrouver. Les fêtes sont un moment de partage mais l’hiver nous invite également à l’intériorité et au lâcher-prise. Transformez votre solitude en retraite. Cela peut donner des résultats magiques.

Peur de grossir?

Laissez la culpabilité, la honte et les remords au placard et mettez vos papilles en éveil. Visez la qualité et profitez-en pour satisfaire votre gourmandise. Que ce soit un moment de plaisir intense autour d’une table dressée avec soin. Ecoutez votre corps et prenez soin de lui, de sa vitalité. Dites oui à ce qui vous énergise et choisissez de laisser le reste de côté en toute sérénité. Je vous invite à lire l’article de ma collègue Gabriella: “Pour des repas de fêtes en toute conscience.” et à partager ces quelques mots s’ils vous ont été utiles. A vos Facebook, Twitter et mails! Propageons de la joie tous ensemble.

Je vous souhaite un chaleureux Noël rempli d’amour et de délices et vous remercie pour votre présence et soutien. Du fond du coeur.

Aline

Pin It on Pinterest

Share This