Vous n’aimez pas le sport?

J’ai une super idée pour vous: tester le nia! Je pratique ce mélange de danse et de plusieurs disciplines orientales depuis quelques mois et j’adore. Ça me donne la pêche et je m’amuse comme une petite folle. Sans compter que je me suis déjà bien remusclée.

Ce que je préfère, c’est que je peux le faire à mon rythme et à ma sauce. Peu importe donc l’état de mon corps, ma fatigue ou mes douleurs, je peux bouger mon corps avec plaisir. Idéal pour toutes les personnes sur un chemin de guérison ou, comme moi, en rémission de maladie chronique.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, j’ai eu envie d’interviewer Déborah, la perle de prof qui nous donne un cours plein de joie toutes les semaines! Nous parlons nia mais aussi d’image de soi, d’acceptation et du challenge que l’exercice physique régulier représente pour beaucoup d’entre nous.


Peux-tu te présenter à mes lectrices?

Retrouvez Déborah sur www.debbysharing.be

Retrouvez Déborah sur www.debbysharing.be

Je suis Déborah, j’ai 31 ans et je partage le NIA depuis bientôt 3 ans maintenant dans la région de Waterloo et Bruxelles. Je suis experte auprès des femmes qui se sentent mal dans leur peau et qui veulent apprendre à accepter et à aimer leur corps tel qu’il est.

Qu’est-ce que le nia et quelle touche personnelle apportes-tu à ton enseignement ?

Le NIA c’est du fitness holistique, ce qui veut dire que c’est une séance de fitness mais qui prend la totalité du corps en considération.  Tout cela est bien palpable au niveau des chorégraphies. Le NIA (Non Impact Aérobic) s’inspire de 9 différentes disciplines pour créer une chorégraphie puissante et harmonieuse.

NIA

 

Il y a toujours une intention lors de ces chorégraphies (ex : actuellement FEELING est une choré qui aide au renforcement de la colonne vertébrale et à l’assouplissement du bassin). L’objectif général du NIA est de permettre de se mettre en mouvement tout en étant à l’écoute de son propre rythme, de son énergie et de son corps.

Mon intention à moi en partageant le NIA est d’offrir aux femmes un moment  pour elle et leur corps. Un moment où elles sont à l’écoute de celui-ci et le respecte. L’acceptation de qui nous sommes dans l’instant présent.

Comment le Nia soutient-il la transformation et l’évolution des femmes que tu accompagnes ?

Les femmes que j’accompagne sont souvent en guerre avec leur corps et l’image que celui-ci renvoie. Nous sommes, nous femmes, beaucoup trop sévères avec nous-mêmes et avec notre corps. Toujours dans la compétition (avec nous-même), on se juge, on se critique, on se compare, …

Lors d’une séance de NIA, je précise très souvent que nous sommes là pour le plaisir, la joie et l’amusement. Bouger, danser et être en mouvement dans l’instant présent génère spontanément des émotions positives et relaxantes.

En une séance de NIA on bouge, on lâche prise et on s’écoute!

nia

Pourquoi sommes-nous si nombreuses à avoir une résistance par rapport au sport ? Comment pouvons-nous nous motiver ?

Je pense que la première des raisons et que nous avons toutes une vie très chargée et que du coup le sport devient une option.

La deuxième raison est que justement nous n’avons pas conscience que l’activité physique devrait être une priorité.  Pourquoi ? Pour être heureuse et en bonne santé, nous avons besoin d’un équilibre. Cet équilibre comprend, le sommeil, l’alimentation équilibrée, l’activité physique, l’hydratation, l’air et la lumière. On n’a pas besoin de nous dire de dormir, notre corps nous envoie systématiquement des signaux pour le faire et cela fait partie de notre rythme de vie.

Je pense que les maux, les maladies sont le langage du corps pour exprimer un manque d’équilibre concernant l’hygiène de vie.

Il est aussi vrai que l’activité physique est devenue une activité à faire en plus de tout le reste car nous sommes trop sédentaires. Avant nous devions marcher des kilomètres pour trouver à manger et à boire. Nous étions beaucoup plus actives (ce n’est pas nouveau comme discours).

A l’heure actuelle, nous devons consacrer du temps pour mettre notre corps en mouvement. Et comment se motiver à en faire ? Prendre conscience des effets positifs! Moi je sais que mon état d’esprit change quand je fais une activité physique, je suis plus joyeuse, j’ai plus d’énergie, je vois les événements d’un regard différent. D’ailleurs lorsque je suis moins active physiquement mon entourage voit la différence, dans mes mots, mon attitude, …

Pour moi la seule véritable motivation est de prendre conscience que c’est indispensable à notre bien-être, à notre équilibre physique mais aussi émotionnel. C’est le choix de prendre du temps pour soi = son corps car sans lui on n’existe plus.

Quel est le plus grand défi que tu as relevé sur ton chemin de guérison ? Quel rôle l’exercice physique y a-t-il joué ?

Quand je réfléchis à cette question je remarque que l’activité physique a toujours été présente lors de mes évolutions. Le dernier super grand défi que j’ai relevé est de quitter mon emploi pour devenir indépendante et créer mon programme d’accompagnement. Lâcher la sécurité pour aller dans le créatif et pour être solo-entrepreneuse est une étape assez importante. Le NIA m’a permis d’abord de relâcher beaucoup de tensions liées à cette décision et aussi à reprendre confiance en moi et en mes capacités.  Je vivais chaque séance comme un moment de lâcher prise, de défoulement et de recentrage sur moi-même.

Ton conseil bien-être pour mes lectrices. Un tuyau / une astuce à intégrer dans leur quotidien? Qu’est-ce qui te donne la pêche ?

UN SEUL CONSEIL = BOUGEZ VOUS LES FESSES (si je peux me permettre) que ce soit chez vous dans votre selon avec de la musique pendant quelques minutes, que ce soit en allant faire un footing, que ce soit lors d’une séance de yoga, Pilates, que ce soit en salle de sport, au NIA …

Les possibilités sont infinies, arrêtez de vous trouver des excuses (car on en a tous croyez-moi) et FAITES VOUS DU BIEN EN BOUGEANT VOTRE CORPS, il n’attend que ça.

Mon astuce : une musique entraînante et le corps fait le reste!

En pratique : où peut-on te trouver et où se déroulent les cours ?

Vous pouvez me retrouver sur mon site www.debbysharing.be.

Je partage des séances de NIA à Waterloo et à Auderghem.

Où trouver un cours de NIA ailleurs : www.niabelgium.be


J’espère que cela vous a donné envie de venir vous amuser avec nous et de bouger bouger!!

Si vous avez des copines qui désespèrent de trouver une activité physique qui leur convient, envoyez-leur cet article.

A bientôt au NIA?

Aline & Déborah

Pin It on Pinterest

Share This